logo ScriptNous contacter

VENIR NOUS VOIR (sur rendez-vous)

17 bis avenue Salvador Allende 33130 Bègles

Manuscrit

Aucun manuscrit reçu ne sera retourné. Nous ne publions que des textes d’auteurs associés ou des ouvrages qui témoignent de nos coopérations artistiques et culturelles. Toutefois, si vous souhaitez prendre un avis ou faire corriger vos écrits, n'hésitez pas à nous contacter.

CATÉGORIES :
Théâtre

PRIX PUBLIC

11,00 

Dernières fêlures

Claude Bourgeyx

Les textes des Dernières fêlures ont été interprétés par Claude Piéplu en partenariat avec Radio France. Ces lectures ont été diffusées dans le réseau des radios locales et sur France Inter. De ces diffusions radiophoniques sont nées un spectacle que Claude Piéplu a tourné dans de nombreuses villes de France.

RÉSUMÉ

La suite des Petites fêlures : un militaire à la retraite (forcée !) trouve chez lui, venue on ne sait d’où, une vieille femme, Madame Werner, dont il fera sa gouvernante. Une cohabitation tumultueuse.

Il revient l’adjudant à la retraite, plus fugueur et fantasque que jamais. Et c’est encore l’incroyable Madame Werner, sa vieille gouvernante, qui le pousse aux extrémités du non-sens.

En vingt tableaux brossés à rebrousse-poil des idées convenues sur la platitude du quotidien, Claude Bourgeyx élève les plus extraordinaires perversions de son personnage à la distinction d’un art poétique.

EXTRAIT

« Cette fois, Fernand a exagéré. Qu’il se soit introduit un jour chez moi pour occuper la place de chauffeur alors que je n’ai pas de voiture, je l’admets ! Qu’à défaut de voiture il se place devant moi dans la rue et se mette en marche en singeant la conduite automobile, je veux bien ! Que je sois obligé de le suivre deux pas derrière en supportant qu’il fasse le bruit du moteur avec la bouche, je l’accepte ! Mais qu’il me joue un tour pendable comme il l’a fait hier, ça non ! Trop c’est trop. Je l’ai congédié. Ma patience et ma bonté ont quand même des limites, et ces limites ont été franchies hier matin. Il devait être dix heures quand Fernand m’a proposé de me conduire à la supérette. Je lui ai dit que je pouvais m’y rendre à pied, mais il a insisté et, comme d’habitude, j’ai eu la faiblesse de capituler. Il m’a attendu devant la porte du magasin pendant que je faisais les commissions. Mes achats terminés, alors que je croyais qu’il me ramènerait directement chez moi, il m’a annoncé que nous allions faire un détour par la station service. La station service ! Cette fois, j’ai compris que j’avais affaire à un fou. »

Fiche Technique

Dimensions : 14x22.5cm
Nombre de pages : 48
Poids : 118gr
 
Conception graphique : Frédérique Augry
Impression livre : Ballauze et Marcombe
 
Date de parution : juin 1997
ISBN : 978-2-911511-07-7

No results found.
DU MÊME AUTEUR :
Claude Bourgeyx
Écrits d’amour
Moulins à Paroles
Petites fêlures
Demain, même endroit, même heure
Le Père Noël n’embrasse plus
Mademoiselle Werner
CATÉGORIES :
Théâtre
Écritures de l’Estuaire
Les Comédies de l’Estuaire
Nationale 10 Voix de passage
Oiseau Margelle
Mobylette
Les yeux si clairs de Bonnie & Clyde
Petites fêlures
Sorcières
Moulins à Paroles
Le Père Noël n’embrasse plus
Vues d’ici
Nous autres