Voisinages 2009

Les petits chemins

culture et manifestations

 

La résidence d’artiste de Guillaume Hillairet avec les écoles Marcelin Berthelot et Anatole France dans le voisinage du collège Bourran à Mérignac a permis à plusieurs classes de vivre des expériences d’exploration sensible dans la ville. La démarche se voulait à la fois « identification de lieux liés à la culture », « mise en place et questionnement des manières de signaler des territoires de vie culturelle ».

Des parcours ont été organisés vers la Médiathèque, le Krakatoa, le Pin Galant et la Vieille église en lien avec la MAS Le Barail. À partir de la découverte de ces lieux, l’artiste a proposé à 5 classes des work-shop pour concevoir des manifestations performatives dans l’espace public.

 

"Accéder au fait culturel est souvent une pérégrination à la recherche d’affinités électives. Pour nous construire et nous inventer tout au long d’une vie. Ainsi composons-nous notre propre culture en tirant et démêlant des fils d’une pelote infinie. Ces fils on les relie à nouveau entre eux pour tisser un réseau de situations, de lieux, d’événements qui nous façonnent. Mais pour guider nos premiers voyages, des catalyseurs sont nécessaires, qu’il s’agisse de rencontres, d’échanges, de petits hasards ou d’énormes désirs. Un artiste est un petit hasard sur le chemin.

Depuis l’année dernière, avec la communauté éducative de Bourran, nous marchons. Simplement marcher et regarder, puis dire et signifier où et pourquoi nous allons ici ou là. L’espace urbain de Mérignac est notre terrain de jeu et nous l’avons enrichi de nos présences fortes et revendicatives. Au moment où être dans la rue en 2019 veut dire aller violemment contre, nous affirmons que nous allons doucement et sûrement, pour ouvrir des sentiers de randonnées urbaines festives, artistiques, poétiques, supports à revendications positives. Les manifestations performées que nous avons élaborées restent dans nos mémoires et celles de ceux qui nous ont croisé. Ce Cahier de randonnée n°2 en relate les meilleurs moments."

Guillaume Hillairet

 

Jouer collectif

"Au rugby, peut-être plus que dans tout autre sport, c’est la confiance partagée dans l’équipe qui crédite chacun de l’audace indispensable au beau jeu. Et toujours le beau jeu procède d’un écart, de l’initiative du joueur qui ouvre l’espace et rend possible une action collective pour aller de l’avant. Que l’essai soit marqué ou non.

Il en va de même dans un parcours d’éducation artistique et culturelle. La créativité de chacun(e) se soutient du jeu collectif. Et réciproquement. Dans ce jeu, les enfants et les adultes – artistes, enseignants, animateurs – apprennent à compter les uns sur les autres, à faire équipe. Ainsi, chaque sujet peut sans crainte frayer son propre chemin, aller à la découverte de sa singularité en donnant forme et mouvement à ses perceptions, ses émotions, son jugement.

Jouer collectif est aussi la condition d’un partenariat réussi entre différents acteurs publics – Ville, Département, Éducation nationale – qui mutualisent compétences et ressources afin d’organiser et préserver le cadre de l’expérience. Au terme de cette deuxième saison de randonnées culturelles avec un collège et trois écoles de Mérignac, nous savons que la partie méritait d’être jouée. Reste à transformer l’essai. "

Jean-Paul Rathier

 

Conception : Antoine Rathier