Les Métamorphoses

Une île nouvelle

Mademoiselle Werner

de Claude Bourgeyx

 

 

Édité à l’occasion de la création de la pièce au TNT Manufacture de chaussures à Bordeaux, en décembre 2000, dans une mise en scène de Jean-Louis Thamin. Production du Théâtre national de Bordeaux Aquitaine.

 

SUJET

Chez cette vieille fille, tout est insignifiant … en apparence; mais derrière la façade il s’en passe de belles!  Elle fait de sa vie accidentée un ouvrage d’art dérisoire, un chef d’œuvre d’absurdité…

 

RÉSUMÉ

Mademoiselle Werner a quelques bonnes raisons de contester sa parenté. Un père démissionnaire, qui se prétendait adjudant, et dont la rumeur ne cesse de colporter des bizarreries de caractère un tantinet perverses. Une mère prématurément décédée, gouvernante dudit adjudant, forcément prédisposée dans les rapports domestiques à un masochisme de bon aloi. Comment faire sa vie avec ça? La seule issue est d’inventer son destin sans se laisser distraire par les idées reçues de ceux qui, comme vous, souffrent du mal d’aimer. Mademoiselle Werner le sait, sans l’avoir appris de Flaubert: «L’évidence vous aveugle, quand elle ne vous crève pas les yeux». Voilà pourquoi elle fonce, les yeux bandés, dans les plus sordides impasses existentielles.

 

 

Dimensions : 23 x 14 cm

Nombre de pages : 48

Poids : 158 gr

 

Conception graphique : Thierry Demoulière

Impression : Imprimerie Coupeaud (33)

 

Date de parution : Novembre 2000

ISBN : 978-2-911511-09-3

 

 

PRIX PUBLIC : 10,67 €

Conception : Antoine Rathier