«La culture est une éthique qui transforme les relations de voisinage et fait vivre l’altérité dans le plaisir comme dans les conflits (…). Chacun, là où il est, est en charge de cette politique du voisinage où se règlent, à chaque instant, l’écart et la proximité, le lien et la déliaison, la concorde et la lutte.»

Marie-José Mondzain

 

 

 

APPEL AUX ARTS MITOYENS

 

L’histoire,  l’humeur, les nécessités de l’existence métamorphosent sans cesse les frontières de nos multiples territoires d’appartenance. Au gré des fluctuations de nos désirs et de nos visions des voisins, la frontière se fait alternativement clôture, lisière, lieu de passage et d’échanges. Tantôt nous jugeons bon de vivre solitaire et caché, tantôt nous préférons nous montrer sociable et hospitalier. En la matière, rien n’est fixe, définitif. Et c’est tant mieux!

 

Cause  commune des artistes et des citoyens, les arts mitoyens investissent les formes mouvantes, vivantes de la frontière: entre la sphère privée et l’espace public; entre l’intime et le social; entre les personnes, les groupes, les genres, les générations. Ils en font un espace politique et ludique pour partager des expériences de création. Là, se mettent en jeu des objets du quotidien qui nous séparent et nous relient à nos voisins. Tels le mur, la palissade, le grillage, la haie, le fossé entre deux propriétés. Mais la mitoyenneté se loge aussi dans les signes, les images, les paroles, les gestes à travers lesquels s’expriment nos singularités et la diversité culturelle d’une société.

 

La  mitoyenneté? De la proximité à bonne distance. Une charge commune indispensable à l’autonomie de chacun. Autrement dit, la mitoyenneté c’est le principe actif d’une culture de la démocratie. Les arts mitoyens en appellent à une joyeuse mise en mouvement de nos identités respectives pour produire des esthétiques et des socialités nouvelles. À l’échelle humaine, dans une rue, un quartier, une ville ou un village, avec qui le souhaite. Pour mettre de la poésie dans nos vies.

 

Jean-Paul Rathier

 

 

 

À  Bègles, depuis 2007, Script est l’instigateur et le porte-voix de l’Appel aux arts mitoyens. Cet appel s’adresse aux habitants, associations, artistes, acteurs culturels et collectivités locales qui envisagent la culture comme une politique des voisinages. De 2010 à 2012, en coopération avec le TNT et l’association Mélanges, nous avons donné forme à ce projet. Avec les soutiens de la Ville de Bègles et du Conseil Général de la Gironde.

 

 

 

 

 

 

 

Conception : Antoine Rathier