RÉSIDENCE ET LECTURE PERFORMÉE

Molière Scène d’Aquitaine

Festival Ritournelles 2009

 

Un écrivain, une comédienne, un metteur en scène et un artiste s’emparent d’un texte, Électuaire du discount de Jérôme Mauche, et questionnent la lecture publique.

Avec Jérôme Mauche (écrivain), Jean-Paul Rathier (metteur en scène), Élodie Chamauret (comédienne) et Michel Herreria (artiste). Cette résidence croisée les a réunit du 2 au 13 novembre 2009 pour un travail de mise en scène et en espace du livre de Jérôme Mauche. Cette création est une coréalisation entre Permanences de la littérature, l’Office Artistique de la Région Aquitaine et Script.

 

À propos de Électuaire du discount

«Jérôme Mauche a écrit l’un des livres les plus drôles de ces dernières années, un recueil d’histoires courtes, nouvelles, narrées par des femmes, prises dans de burlesques situations familiales, sentimentales ou professionnelles.

Un électuaire est une ancienne substance employée pour combattre la maladie. Ce livre nous permet donc de composer une posologie du quotidien, et nous suggère la dérision en automédication.»

 

 

LECTURE PERFORMÉE

Institut Bergonié

Juin 2011

 

Avec Jérôme Mauche, Élodie Chamauret et des membres du personnel, des bénévoles et des patients de l’Institut Bergonié.

La comédienne interprète les figures féminines qui peuplent l’univers de Jérôme Mauche. Et elles sont nombreuses ces femmes qui racontent leurs rencontres, leurs ruptures, ou leurs cours de couture en autant de fragments de la vie quotidienne.

L’allusion à l’électuaire – des recettes ou décoctions naturelles pour combattre la maladie – ne suggère-t-elle pas que «le mal gît dans le remède»? Quoi qu’il en soit, le public rit de bon cœur en écoutant ces scènes drôles, aux «dérapages» parfois étranges, souvent inattendus.

 

L’auteur a puisé la matière de ce recueil dans ses souvenirs d’enfance; «ces fragments, même si le ton est résolument contemporain, ont allusion à des conversations entendues, notamment entre mes parents, lorsque j’avais 7 – 8 ans». Pour expliquer son univers très féminin, il avoue être un lecteur habituel du magazine «Elle». Il ne méprise pas non plus les talk-shows, source d’inspiration inépuisable. En fait, ses textes, tout en étant très écrits, illustrent avec beaucoup de justesse une langue parlée du quotidien. Ce qui explique la réussite de la combinaison lecture et jeu de scène.

 

 

 

 

Conception : Antoine Rathier